Hello and welcom to our first english lesson… Repeat after me, please…

Non, allez, je rigole… Let’s talk french just a little.

En fait, nous avons eu la visite d’un gars sympa, qui se baladait avec un motoculteur sans trop savoir quoi en faire… Il a vu de la lumière…enfin, entre deux herbes folles et quelques planches, et du coup lui a pris l’envie de retourner notre jardinet. Nous l’avons donc laissé faire, et, oh surprise, nous avons découvert un petit sentier dallé au milieu du jardin, qui avait disparu sous la végétation, les ronces, les orties, et…tout le reste…

Nous voila donc avec notre morceau en deux morceaux… N’écoutant que notre courage, nous décidâmes alors…de ne planter de la pelouse que d’un seul côté, histoire de pouvoir acceuillir quelque barbecue à nos moments perdus…et de l’autre côté, de planter légumes et…légumes, parce que fruits ça prend trop de temps et on n’a pas la place!

Nous voilà donc partis (enfin, surtout moi…), avec le geste auguste du semeur (de la semeuse, donc…), planter du gazon à la volée, laissant le soin à mon amoureux de passer ensuite qui du rouleau par-ci, qui du tuyau d’arrosage par là. (Mais qui a dit que je n’avais fait que le plus facile?) Bref, après tergiversations, assez tassé ou pas, assez arrosé ou pas, nous finîmes par obtenir un résultat quelque peu substantiel:

jardin2.jpg  Ben si! Regardez mieux, quoi! Bon, je vous montre:jardin5.jpg  Vous voyez, là? Un peu de concentration, mettez-y du vôtre, tout de même! jardin6.jpg L

Là, vous ne pouvez pas le nier, il s’agit bien de gazon (gazonus vulgaris, ou herbus communis, je sais pas… la seule certitude c’est que ce n’est aaaabsolumineusement pas du golfus impecablus, même si on a au moins déjà les 18 trous!). Bref, évidemment, si les bestioles pouvaient arrêter de le piétiner en marche, ça pousserait plus vite… jardin1.jpg  Mais à l’impossible nul n’est tenu , et comme une hirondelle ne fait pas le printemps, et que qui va à la chasse perd sa place, et que tant va la cruche à l’eau qu’à lfin elle…s’écrase. Bon, passons…

J’ai été un tant soit peu surprise de l’enthousiasme de Thierry pour tout ce petit retournage, semage, arrosage, regardage, mais étant moi-même bizarrement capable de patientage, après tout…finalement peut-être que tout est vraiment possible. Bref, je me suis retrouvée telle Caroline regardant son Charles (Ingalls, pour ceux qui ne suivent pas), planter vdes poteaux de clôture pendant tout le générique…

jardin12.jpg

Pendant que l’équivalent de notre petite Laura se cassait la g… dans le fond du jardin…

jardin7.jpg et que la vilaine Nelly se foutait bien de sa poire… jardin8.jpg

Bref, le résultat est là aussi à la hauteur de tous nos espoirs…

jardin11.jpg

Juste faut surtout, surtout, surtout, pas se retourner!

jardin9.jpg Bon, nous sommes encoe loindes vertes pâtures, mais en attendant d’avoir notre chez nous à nous pour faire des frais, disons que ça nous permettra quand même de profiter un peu du soleil juste ne bas de notre chez nous actuel.

On a déjà un terrain de grimpe tout prévu pour nos futures coloquintes et potirons divers… jardin10.jpg  En plus, ça masquera et verdira un peu le tout…

Alors, voilà, on y est…We’ve got a shrubbery, then…

Y’a plus qu’à attendre que tout mes petits pots de tourbes remplis de graines de coloquintes, potirons rouges, courgettes, tomates, origan, romarin, thym, estragon, aneth, et les deux choux rouges que Thierry m’a demandés (il n’en voulait qu’un, mais j’ai préféré en planter deux, juste au cas où un des deux nous laisserait tomber en route…) donc, attendre que ça germe, que ça démarre, ensuite on replante le tout avec un peu d’engrais au guano (100% naturel et dégradable!), et on prie pour qu’il pleuve quand même un jour ou deux par semaine pour échapper à l’arrosage…  Qu’on va d’ailleurs sans doute essayer de limiter en couvrant le sol avec des trucs genre écorces de pin, ça limite l’évaporation et ça empèche les mauvaises herbes de pousser en prime!

La semaine prochaine, je reçois deux bouquins pour me conseiller ‘le potager bio, et aussi « le poireau préfère les fraises » que je voulais dans ma bibliothèque limite juste pour le titre, j’adore! Donc voila…bientôt les légumes à disposition, les herbes aromatiques aussi…Dans l’intervalle on s’est aussi équipés d’une machine pour gazéïfier l’eau. (Ben oui, on ne boit quasiement que de l’eau pétillante, ça finissait par revenir chez et peser lourd, toutes ces bouteilles, donc nous voici depuis une bonne semaine à l’eau du robinet gazeuse, et c’est super cool! d’ici une quinzaine, on va essayer quelques arômes à ajouter dedans pour casser le rythme de temps en temps… Et l’affaire est faire!). Bref, ça s’aménage lentement mais sûrement…D’ici aout on organise un méga BBQ…et on flingue la pelouse! (mdr!)

Sur ce, je vais arroser mes p’tites graines…